This website is also available in English. Would you like to be redirected to the English version?   Yes  

Resauration d'un plancher antique en bois mou

Maxime · 24 Oct 2018, 07:27

Bonjour ! Nous arrivons au terme de 3 années de travail pour restaurer une maison de 1897 dans le village de Fort-Coulonge en Outaouais. Les planchers seront notre dernière grosse étape avant d'enfin emménager dans la maison.

Nous avons commencé le sablage il y a un peu plus d'une semaine. C'est une tâche titanesque. Il semble qu'avant d'être peints plusieurs fois, les planchers aient été cirés avec une substance orangée qui gomme les papiers sablés. Mais enfin, on a fini par y arriver, à force d'acharnement.

En pièce jointe, on voit une photo d'une des chambres, après passage au papier 60. Il y a une disparité dans la couleur des planches : ça passe du rosé au jaune clair. Il semble que plusieurs essences aient été utilisées, mais je ne m'y connais pas trop. Aussi, il y a plus de neuds et de veinures qu'on pensait. C'est un sous-plancher après tout, et ce genre de détails devait s'estomper sous les finis de l'époque. Aussi, on remarque des sortes de zones plus sombres, des sortes de grandes taches qui ne partent pas au sablage.

Mes questions :
- Comment faire pour donner un aspect un peu uni au plancher? Ma crainte est que l'huile n'accentue les contrastes, en particulier la différence de couleurs. Une huile colorée Uno aiderait-elle?

  • Il est probable qu'un peu de l'ancienne cire soit logée dans des fissures ou des noeuds, même si nous faisons tout pour la retirer. Risque-t-elle de se dissoudre dans les solvants de l'huile et de faire des taches?

Je risque de revenir avec d'autres questions dans les prochains jours ;) Merci d'avance !

René Carrier · Support technique · 24 Oct 2018, 08:01

Bonjour Maxime,

Effectivement, vous avez du travailler fort pour tout retirer les vieux finis.

En fait, la couleur orangé que vous avez trouvé n'était pas de la cire mais plutôt de la gomme laque.
Pour ma part, je trouve que vous avez très bien réussi la préparation du bois.
Aussi l'essence qui apparaît sur les photos est du pin blanc.

Le meilleur moyen de mettre le bois en valeur serait de le huiler avec un Uno coloré moyen, pas très foncé mais un peu soutenu.

Le pigment qui se retrouve dans le Uno va estomper les différences de couleur trouvés après le dernier sablage.
Il est important que votre dernier sablage soit un grain 100 ou 120.

Bon courage !

Maxime · 25 Oct 2018, 13:01

Bonjour René, merci pour la réponse ! Je me suis documenté sur la gomme laque, c'est fascinant !

Je pense que nous allons acheter la secundo avec plusieurs échantillons de uno pour commencer, puis la uno avec la ou les teintes choisies. Comme ça les achats seront regroupés en paquets significatifs.

J'ai encore des questions, au cas où d'autres produits seraient nécessaires.

1 . Il y a des craques significatives entre certaines planches, généralement remplies d'une substance qui a séché et s'est morcelée. Maintenant que les planchers sont sablés, les vibrations font sortir cette substance. Il faudra donc nettoyer les craques... mais que faire ensuite ? Je ne veux pas les combler d'une pâte couleur bois, ça ferait disparaître le look du plancher. Mais y a-t-il un problème à les laisser vides? Que feriez-vous à notre place? (photo 1)

  1. À certains endroits plus usés, la fibre du bois a levé. Y a-t-il un moyen de figer ces fibres en place, pour éviter une dégradation à l'avenir ? (photo 2)

  2. Nous avons procédé à des réparations à une dizaine d'endroits, il y a environ un an et demi. Nous avons utilisé du pin blanc, mais il y a une différence de couleur notable. Aussi, nous avons deux marches de palier neuves en merisier. Quelle serait la meilleure façons d'estomper cette différence de couleur? Deux couches de uno ? (photo 3)

Merci d'avance :)

Maxime

René Carrier · Support technique · 25 Oct 2018, 14:24

Il faut effectivement vider le joints de planches.

Il faut gratter pour retirer tout se que vous êtes capable de retirer.

Par la suite il faut passer dans des ouvertures un papier abrasif plié et rugueux ex : 60 grains, pour bien nettoyer les ouvertures.

Si vous laissez les ouvertures vides, vous devrez passer de l'huile dans toutes les ouvertures pour bien sceller et faciliter le nettoyage hebdomadaire.

Pour ce qui est du point #1 , vous devrez raffiner le sablage et appliquer beaucoup d'huile pour que les fibres s,imbibent d'huile. l'huile va cristalliser et tout va se solidifier.

Pour les réparations c'est un peu plus complexe, il faut trouver une teinture qui va rapprocher la coloration du vieux bois. appliquez strictement à ces endroits.

Par la suite huiler normalement les surfaces.

Maxime · 26 Nov 2018, 20:51

Bonjour René, je vous reviens un peu sur le tard. Nous avons finalement terminé le sablage, et nous finissons de nettoyer les innombrables craques. Nous devrions commencer le huilage dans une semaine environ.
Nous avons testé les échantillons de couleurs, puis choisi nos teintes de Uno. Sur le bois-test, il me semblait que le bois buvait beaucoup, et de façon inégale, faisant des taches de teinture. En me documentant, j'ai lu que c'était fréquent avec le pin blanc. Certains appliquent un conditonneur pour fermer un peu les pores.
Que me recommanderiez-vous avec la Uno sur du pin blanc brut? (et une petite section en érable ou merisier) D'y aller directement avec le tampon et de me faire confiance... ou d'appliquer un conditionneur avant?
Merci :)

René Carrier · Support technique · 27 Nov 2018, 05:46

Bonjour Maxime,

Je ne suis pas très favorable avec les scellants sur des vieux planchers.
Oui, le scellant peu fermer en parti les pores du bois, mais il empêche l’huile de pénétrer profondément dans le bois et d’offrir la meilleure résistance.

Peut être y aller pour une application au tampon à teinture et un essuyage après 3 a 5 minutes.
Normalement le résultat devrait être appréciable.

Pour l’erable Vous pouvez suivre les recommandations du manufacturier qui recommande de mouiller le bois et de faire un léger sablage au grain 220 pour régulariser la quantité d’huile qui sera absorbée par le bois.

Bonne finition !

Maxime · 6 Déc 2018, 20:08

Bonjour René ! Nous avons finalement entamé le huilage de nos planchers. La couche de uno et la première couche de secundo sont terminées. Nous sommes très satisfaits du résultat sur les sous-planchers de pin blanc. Dans une des pièces, nous avons un vieux recouvrement d'érable, que nous avons rattrapé tant bien que mal.
De toute évidence, nous avons fait des erreurs lors du sablage, puisque l'application de la teinture (brun érable) a fait apparaître un grand nombre de marques. Notamment, il y a des stries perpenducilaires au grain qui semblent provenir de la sableuse à tambour, et le pire, tous les côté de murs sont marqués par la sableuse à contour. Nous avons pourtant terminé l'opération avec une sableuse vibrante carrée, en mouillant le bois puis le séchant avant le dernier passage... Mais nous avons probablement passé trop vite pour corriger ces erreurs.
En fait, ce vieux bois est très mince, à peine 3/8 avant le sablage, et nous l'avons usé à la corde pour le restaurer, nous ne pouvons plus nous permettre de sabler davantage.

Ma question :)
À tout hasard, y aurait-il une astuce pour foncir le fini, à ce point des travaux, pour estomper ces marques? (Nous avons essayé de laisser la uno 30 minutes avant d'essuyer, sans grande différence). Nous devons terminer les travaux assez vite puisque nous déménageons bientôt, donc cela devrait se faire avec des huiles que nous avons déjà, ou encore des matériaux disponibles en quicaillerie. Je me demande notamment s'il serait possible d'appliquer un vernis colorant par dessus l'huile.

Je suis conscient que c'est une situation assez particulière, mais je prends une chance, puisque c'est notre seul gros bémol dans notre opération de restauration.

Merci :)

René Carrier · Support technique · 7 Déc 2018, 07:59

Bonjour Maxime,

Je comprend votre déception. Par contre avant de procéder à des applications d'un nouveau produit, avez vous imaginer quel serait l'apparence du plancher une fois tous les meubles positionnés dans la pièce ?

L'apparence générale me semble pas négligeable,
Je suis dans ce domaine depuis plusieurs années et j'ai vue beaucoup de planchers qui semblait être pour le client un désastre et une fois tous les meubles à leurs places la situation était très acceptable.

Je vous dit cela, mais je parle de ce que je vois à partir d'une photo.

Pour foncer un plancher dans le but de camoufler les imperfections, il faut penser utiliser un vernis coloré de très bonne qualité dans le quel on y ajouterais des colorants similaire à votre couleur d'huile.

Il faut que la coloration soit faite par une personne qui a déjà coloré des vernis. Un bon magasin de peinture pourrais probablement le faire.
Si vous optez pour le vernis il faut appliquer une couche de vernis coloré et une à deux couches incolores.

En espérant que je vous ai un peu éclairé.

Maxime · 7 Déc 2018, 20:24

Bonsoir René, merci encore pour votre réponse rapide. À la lumière de vos conseils, Nous allons conserver le plancher tel qu'il est. Si on fait abstraction des marques de sablage, la couleur et le grain du bois sont parfaits... Alors je crains d'empirer les choses en ajoutant du vernis, sans compter le temps et le travail nécessaires.
Bonne soirée!

          

Politique de vente · Confidentialité · In English