This website is also available in English. Would you like to be redirected to the English version?   Yes  

Reproduction de fini antique à la peinture de lait ou de babeurre #2

Tommy Pilon · Support technique · 18 Sep 2013, 19:48 · Dernière édition : 15 Mai 2014, 16:10

Suite à cette méthode présentée il y a quelques mois, voici une autre façon de faire qui vous permettra de reproduire un fini antique avec la peinture de lait ou de babeurre. Cette méthode demande un peu plus de temps et de travail, mais vous donnera plus d'options et de contrôle sur le fini.

1: Préparation du bois

  • Sabler préalablement la surface à peindre en utilisant un papier sablé à grain 120.
  • Arrondir les arêtes avec un rabot, une vastringue ou du papier sablé
  • Creuser le grain avec une petite brosse d’acier
  • Faire des éclisses avec un ciseau à bois, des marques avec des outils ou des clés, de façon à donner un aspect usé au bois. Ajouter quelques décennies à votre bois, laissez aller votre imagination!

2: Teinte de fond (optionnel)

  • On peut utiliser une teinte de fond translucide que l’on verra apparaître à la toute fin lors de l’usure de la peinture, pour donner un effet de bois vieilli.
  • N’importe quel produit de teinture peut être utilisé, mais la solution la plus populaire est habituellement une teinture à base de (brou de noix), qui sèche rapidement et qui donne une belle teinte de bois vieilli.
  • Si on utilise le brou de noix, on pourra le sceller avec une fine couche de gomme laque ou de vernis à base d’eau dilué (2 part de vernis pour 1 part d’eau). La couche de scellant doit être fine pour ne pas empêcher l’adhérence de la prochaine couche de peinture.

3: Application du médium anti-adhérence

  • Pour se faciliter la tâche lorsque viendra le moment d’user la peinture de lait ou de babeurre, il faut voir le bois.
    On doit donc utiliser un produit empêchant l’adhérence de la peinture aux endroits stratégiques où on voudra user. On peut utiliser du vernis à base d’eau, de la gomme-laque, de la cire, ou de l’huile.
  • Le choix du médium anti-adhérence doit se faire en fonction de la protection finale qu’on appliquera à la surface, car les deux produits doivent être compatibles. Voir le tableau des compatibilités plus bas au besoin en cliquant sur l'image.

4: Première couche de peinture

  • Appliquer la première couche de peinture dans le sens du grain du bois.
  • Utiliser le séchoir pour accélérer le séchage.

5: Médium à craqueler

  • L’application de gomme arabique, qui provient de l’acacia (donc 100% végétale) servira à créer des craquelures sur la deuxième couche de peinture.
  • Il faut mélanger une part d’eau pour une part de gomme arabique en poudre. On mélange en ajoutant peu à peu la gomme arabique dans l’eau jusqu’à consistance homogène et on applique sur notre première couche de couleur bien sèche.

6: Deuxième couche

  • Quand la gomme arabique est tout juste sèche mais encore un peu collante, on
    applique la deuxième couche de peinture de lait ou de babeurre.
  • Accélérer le séchage au séchoir, ce qui favorisera l’apparition des craquelures.

7: Usure

  • Une fois sèche, la peinture doit être sablée afin de la rendre lisse. On peut utiliser du papier abrasif, un grattoir ou un chiffon mouillé d’eau chaude.
  • On use aux endroits stratégiques afin de faire ressortir le bois.

8 : Finition

  • C’est le moment de choisir le produit qui servira à faire notre patine de vieillissement. Avant de faire le choix il est important de tenir compte de la couche de protection finale qui convient le mieux à l’objet ou le meuble. Veut-on le finir à la cire ou avec un vernis ? Cliquez sur le tableau des compatibilités ci-bas pour évaluer vos différentes options.

N'hésitez pas à nous laisser savoir si vous avez des questions ou des commentaires à propos de cette technique de finition!

          

Politique de vente · Confidentialité · In English