Welcome! Our website is also available in English, would you like to visit the English version?   Yes

Restauration et finition d’un patio, terrasse, véranda, porche, revêtement ou autre surface extérieure en bois

Publié le 1 juillet 2014 | Mis à jour le 8 avril 2021

Crédit photo: prato-verde.com

Qui dit saison estivale dit un peu de cocooning en famille et entre amis (à condition de respecter les dispositions COVID en vigueur, bien entendu!), à l’extérieur, sur la terrasse ou le balcon, avec quelques grillades, quelques bières, la musique, la piscine… Afin d’en profiter au maximum, voici un guide simple et pratique sur la façon de restaurer patio, terrasse, gazébo, porche, véranda ou toute autre surface extérieure en bois. Nous débuterons par le nettoyage, la préparation de la surface et terminerons avec la finition. Si vous avez un patio ou une terrasse en bois neuf, vous pouvez évidemment passer directement à la finition.

Le nettoyage

La grande majorité des patios et terrasses en bois sont finis avec des teintures à l’huile ou à l’eau, ou ne sont tout simplement pas traitées. Avant de donner un nouveau look à ces espaces, il faut d’abord enlever le produit déjà en place ou nettoyer et blanchir le bois non traité, qui aura grisonné sous l’effet des rayons du soleil et des éléments.

Préparer un patio qui a été préalablement peinturé

Si votre patio ou terrasse en bois a été peinturé[e] par le passé, la solution idéale est de procéder à un sablage / ponçage , habituellement au grain 80. Cela dit, si il y a plusieurs couches de peinture sur le bois, il sera plus facile de sabler avec un grain plus gros au départ, comme du 40 ou 60, pour venir à bout de la peinture plus efficacement.

On retrouve parfois des guides ou vidéos qui proposent de retirer la peinture à l'aide d'un nettoyeur à haute pression, mais les résultats peuvent varier et il faut être prudent, car l'objectif est de décaper la peinture sans endommager le grain du bois. Si la pression est trop élevée, au-delà de 2500 psi, vous risquez d'endommager votre bois. Si la pression est trop basse, autour de 1200-1800 psi, il sera difficile d'accomplir le travail. Idéalement, votre appareil pourra produire entre 2000 et 2500 psi et aura un embout de 15 ou 25 degrés. Un embout de 40 degrés est habituellement trop large pour bien faire le travail, tandis qu'un embout de 0 degrés endommagera rapidement le bois et vous causera beaucoup de soucis une fois rendus à l'étape de la finition, car elle sera inégale. Vous voilà avertis!  Bref, si vous n'êtes pas à l'aise avec l'idée de potentiellement endommager le bois de votre patio ou terrasse, il est préférable de recourir à des professionnels ou alors au bon vieux sablage / ponçage pour une solution un peu plus longue, certes, mais sans surprise. Certains manufacturiers de nettoyeurs à haute pression offrent désormais des accessoires conçus spécifiquement pour le nettoyage des surfaces en bois. Nous offrons ici des instructions très générales, mais vous recommandons de  validez la marche à suivre avec votre détaillant ou le manufacturier de votre appareil, ou au minimum de réaliser des tests sur une surface peu visible avant de procéder pour éviter des soucis.

Enlever une teinture à l’huile ou à l’eau

On peut appliquer le décapant à teinture avec un pulvérisateur à jardin, une brosse ou un chiffon.

Pour enlever une teinture à l’huile ou à l’eau d’une surface extérieure en bois, il faut utiliser un décapant à teinture spécifiquement conçu pour l’extérieur. Les décapants extérieurs sont habituellement des produits à base d’eau et biodégradables, de façon à minimiser leur impact sur la faune et la flore à proximité ainsi que l'environnement en général.

Nous recommandons le Décapant à teinture Finico, un produit québécois très efficace, mais il existe plusieurs alternatives en quincaillerie qui donneront également d’excellents résultats. Assurez-vous que le produit est spécifiquement conçu pour l’extérieur et prenez quelques minutes pour bien lire les instructions du fabricant avant de commencer car ces produits ont divers degrés de concentration et doivent parfois être dilués avec de l'eau avant l’application. On recommandera également d’arroser la végétation environnante avant d’appliquer le décapant, ou alors de la recouvrir d’une bâche en plastique pour la protéger. Enfin, on se protégera également les yeux et les mains avec des lunettes de sécurité et des gants résistants aux produits chimiques avant de commencer.

Par la suite, il suffit d’appliquer le produit sur la surface à nettoyer, soit à l’aide d’un pulvérisateur à jardin, une brosse ou un chiffon, d’attendre une quinzaine de minutes (lire les instructions du manufacturier de votre produit), et de laver et rincer la surface à l’aide d’un nettoyeur à haute pression en s'assurant de ne pas utiliser un réglage de pression trop élevée (voir plus haut) ou d’une brosse avec de l’eau.

Nettoyer et blanchir le bois qui n’a pas été traité

Un nettoyeur à haute pression permet de rapidement remettre le bois non traité à son état original

Le pire ennemi du bois extérieur est le soleil et les rayons UV, le pollen, les microorganismes, les pluies acides qui font grisonner le bois avec le temps. Par conséquent, un patio ou une terrasse en bois qui est sur du bois brut, sans finition, perdra sa couleur originale rapidement et le bois prendra une teinte grisâtre ou brunâtre au fil des mois et des années. C’est d’ailleurs pour cette raison que les produits de finition efficaces pour l’extérieur sont des produits colorés, qui contiennent des pigments: Ce sont les pigments qui procurent une protection UV et qui empêchent le bois de grisonner ou de brunir avec le temps.

Il existe deux façons simples et rapides pour nettoyer le bois et lui faire retrouver sa couleur d’origine: La première s’adresse à ceux qui peuvent mettre la main sur un nettoyeur à haute pression et la deuxième est pour ceux qui n’y ont pas accès et qui devront recourir à la bonne vieille huile de bras.

Nettoyer et blanchir le bois à l’aide d’un nettoyeur à haute pression

Une façon simple et rapide pour nettoyer et blanchir le bois est d’utiliser un nettoyeur à haute pression. Il faut toutefois faire attention de ne pas utiliser une trop haute pression d’eau, qui endommagera le bois et soulèvera la fibre, et d’essayer de bien nettoyer en passant sur la surface de façon uniforme.  Il est fortement recommandé de consulter le site web du manufacturier ou votre détaillant avant de procéder, ou à tout le moins de réaliser des tests sur une surface peu visible avant de procéder au nettoyage de cette façon. Si vous n'êtes pas totalement confortable avec cette méthode et voulez éviter des surprises, mieux vaut utiliser un produit nettoyant et blanchissant, tel qu'expliqué ci-bas.

Utilisation d’un Nettoyeur et blanchisseur pour bois

L'utilisation d'un nettoyeur et blanchisseur pour bois à l'aide d'un pulvérisateur de jardin est une bonne alternative au nettoyeur à haute pression

Pour ceux qui n’ont pas de nettoyeur à haute pression, qui peuvent être efficaces mais aussi causer des mauvaises surprises si ils sont mal utilisés, on peut recourir à un nettoyeur et blanchisseur pour bois, une solution qui prendra un peu plus de temps, mais qui sera aussi efficace. Encore une fois, il existe une multitude de produits pour accomplir le travail, mais nous avons une préférence particulière pour le Nettoyeur & Blanchisseur à bois Finico, un excellent nettoyeur à base d’eau qui contient de l’acide oxalique, le meilleur agent blanchisseur pour le bois. Il est entièrement biodégradable et a un niveau de toxicité très bas. Une autre option est l'acide oxalique pure, qui donnera également de très bons résultats.

Peu importe le produit que vous utiliserez, il est essentiel de bien suivre les instructions du fabricant pour connaître la quantité d'eau à utiliser pour le diluer. Encore une fois, il est primordial de porter des gants et des lunettes de protection et d'arroser la végétation environnante avant de commencer. On appliquera ensuite le produit à l’aide d’un pulvérisateur à jardin, un chiffon ou un pinceau à peinture. Habituellement, après 10-15 minutes, on brossera la surface à l’aide d’une brosse à récurer et on rincera avec de l’eau pour terminer. On laissera ensuite sécher le bois pour 1 à 2 jours avant de procéder à l'étape de la finition.

Et voilà, vous êtes maintenant prêts à appliquer une nouvelle finition... ou pas!

La finition

Votre patio ou votre terrasse est sur du bois neuf ou qui vient d’être nettoyé ? Vous êtes prêts à commencer ! Notez, par contre, qu'il existe certaines règles de base dans l'univers des produits de finition, et qu'il vaut mieux les connaître avant d'évaluer vos différentes options et de passer à la caisse.

Trois règles de base, votre meilleure assurance contre les mauvaises surprises !

  • La plupart des produits de finition extérieure exigent un léger sablage avant l'application de façon à ouvrir le grain, ce qui permet d'ouvrir les pores du bois et ainsi une une meilleure adhérence sur la surface, ou une meilleure ou pénétration du produit dans la fibre du bois. Habituellement, il s'agit d'un sablage au grain 60 ou 80, mais fiez-vous toujours aux instructions du fabricant de votre produit!

  • Également dans plusieurs cas, il faut tenir compte du taux d'humidité du bois, selon le type de produit utilisé et le type de bois à traiter. Si votre projet a été réalisé avec du bois traité, il faut habituellement attendre au moins 8 semaines avant de procéder à la finition, car ce type de bois est trop humide lorsqu'on en fait l'acquisition. Souvent, on attendra à l'année prochaine et au retour du printemps ou de l'été suivant la construction avant de procéder à la finition, de façon à ce que l'humidité du bois soit autour de 15% ou moins. Dans le cas du cèdre et de la pruche non-traités, il faut habituellement attendre un minimum de 4 à 6 semaines après la construction du projet avant de procéder à la finition, pour atteindre un taux d'humidité avoisinant également 15%. Dans le doute, contactez le manufacturier du bois, ou utilisez un humidimètre numérique.

  • Peu importe le taux d'humidité du bois, il est souvent sage d'attendre un an avant de finir une surface en bois traité, car les différents produits utilisés pour protéger le bois peuvent interagir avec certains produits de finition dans la première année et rapidement saboter votre projet.

Ces trois règles de base démontrent la grande importance de bien lire les instructions du fabricant pour le produit que vous utiliserez avant de débuter (et idéalement, avant de les acheter!), et non une fois le projet réalisé... Soyez-en certains, ce sont quelques minutes qui peuvent éviter frustration, gaspillage, coûts et travaux additionnels, sans compter les "J'te l'avais dit, de lire les instructions !!!", ainsi que des dommages à l'orgueil qui les accompagnent...

Choisir sa finition extérieure

Privilégiez un produit pénétrant pour éviter les mauvaises surprises, dont le pelage et l'écaillage de teintures acryliques...

Il existe une multitude de produits pour bois extérieur à la quincaillerie et dans les magasins à grande surface. Ces produits ont l’avantage d’être peu dispendieux et facile d’utilisation. Mais qu’en est-il du résultat et de la durabilité ? Voici quelques conseils pratiques qui guideront vos achats.

  • Évitez autant que possible les produits incolores ou transparents pour l’extérieur, car sauf exception, ils n’offrent habituellement pas de protection UV, ce qui fera grisonner votre bois rapidement. Il faudra ensuite tout recommencer dès la prochaine saison. Ce sont habituellement les pigments contenus dans les produits de finition extérieure qui procurent au bois une protection contre les rayons UV, et par conséquent, contre le grisonnement accéléré du bois exposé au soleil. Évitez donc les huiles de lin ou d'abrasin à l'extérieur: Elles sont fortement déconseillées. Si vous désirez conserver la couleur naturelle du bois, optez pour un produit pénétrant offrant une teinte qui se rapproche le plus possible de votre bois, mais notez qu'un léger changement est inévitable: le résultat final sera souvent un peu plus foncé et aura un look s'apparentant à du bois mouillé. Peu de clients se plaignent de ce résultat, mais il est mieux de savoir à quoi s'attendre au préalable.

  • Les teintures acryliques à base d’eau sont un choix très économique et populaire et on en retrouve chez tous les grands fabricants, comme Sico, Benjamin Moore, Behr, Flood, etc. Par contre, ces produits forment un film à la surface du bois, qui peut fendiller et peler. Ils masquent également le grain du bois, plutôt que de le mettre en valeur. À considérer pour les budgets limités, mais il faut prévoir décaper et réappliquer de façon fréquente, ce qui exige beaucoup de travail puisqu'il faut repartir en neuf à chaque fois.

  • La solution idéale tant au plan de l’esthétisme, de la durabilité et de la facilité d’entretien est sans aucun doute l’utilisation d’un produit pénétrant. On parle alors d’huiles naturelles traditionnelles (avec solvants), d’émulsions d’huile et d’eau ou de traitements concentrés dilués avec de l’eau. Ces trois solutions présentent toutes certains avantages et inconvénients, et il vous appartient de déterminer lequel convient le mieux à votre projet.

Les produits pénétrants

Parce qu’ils pénètrent dans la fibre du bois, les huiles naturelles, émulsions d’huiles dans l'eau ou traitements concentrés ne créent pas de film à la surface du bois. Ces produits ne peuvent donc pas peler ou écailler, contrairement aux teintures acryliques. Leur entretien en est par conséquent grandement facilité. Ils ont également l’avantage de protéger le bois de l’intérieur et ne masquent pas le grain du bois, le mettant plutôt en valeur. Enfin, leur durée de vie est habituellement plus longue que les teintures acryliques bon marché vendues dans les grandes surfaces. Par conséquent, leur prix initial sera souvent plus élevé, mais nous sommes d'avis que la durée de vie, la facilité d’entretien et l’esthétisme de votre surface en bois extérieure devraient être pris en compte lors de votre décision.

Les huiles d'origine végétale traditionnelles avec solvants

Huile Pareo cerise sur cèdre rouge
Crédit photo: Rina Bevilacqua

Les huiles de finition traditionnelles pour l'extérieur telles que Pareo, de Prato-Verde, l'Huile pour terrasses Osmo (également offerte en version antidérapante ou l'huile Deck.Oil de Vermeister, présentent une forte concentration de résines naturelles, ce qui en font des produits qui offrent un fini à la fois sophistiqué et résistant pour le bois extérieur. La variété de couleurs disponibles procureront un aspect riche au bois, tout en rehaussant l’aspect naturel du grain. Il en résulte un bel effet de profondeur et un lustre mat satiné. Ces huiles offrent un très grand pouvoir couvrant, nécessitent toutes l'application de  2 couches et dureront entre 1 et 3 ans sur les surfaces horizontales et de 2 à 6 ans sur les surfaces verticales, en fonction de la sollicitation et des conditions d’exposition aux éléments.

L’entretien se limitera généralement à nettoyer la surface avec un boyau d’arrosage et une brosse pour ensuite réappliquer une couche sur les surfaces verticales, quoique Vermeister propose un produit d'entretien qui permettra d'allonger la durée de vie des surfaces extérieures huilées. Sur les surfaces horizontales qui auront été plus affectées par votre famille et vos invités, la pluie et autres éléments, il faudra effectuer un léger sablage au préalable. Rassurez-vous: Pas de décapage en vue ! En termes d’esthétisme, les huiles pour bois extérieur sont difficiles à battre.

Pourquoi choisir un autre type de produit, quand les huiles traditionnelles semblent offrir un fini pratiquement inégalable, demanderez-vous? La réponse se trouve au niveau budgétaire, de la facilité d'application et de la quantité de COV émis par ces produits. En effet, si elles offrent un fini très difficile à battre en terme d'esthétisme, ces huiles sont généralement plus chères que les alternatives, un peu plus difficiles à appliquer que les émulsions (nous y reviendrons ci-bas), exigent un temps de séchage plus long, et contiennent  une grande quantité de solvants pour permettre à l'huile de bien pénétrer la fibre du bois. Il en résulte une empreinte écologique plus grande que les autres options ci-bas. Bref, plusieurs aspects à considérer de façon réfléchie selon la taille de votre projet, de votre budget et de vos préoccupations environnementales.

Les huiles de finition 2.0 : Les émulsions d'huile à faible teneur en COV

Le résultat après 2 couches de Pareo Zero chêne moyen

Une alternative fort intéressante aux huiles classiques sont les émulsions d'huiles, c'est-à -dire des huiles traitées avec des technologies leur permettant d'être solubles dans l'eau. Puisque l'eau pénètre facilement dans le bois, le mélange d'huile, de pigments (coloration) et d'eau pénètre beaucoup plus facilement et profondément dans le bois. L'eau s'évapore ensuite et l'huile se cristallise en profondeur dans la fibre du bois, en ne générant qu'une très faible quantité de COV puisque ces huiles ne requièrent qu'une infime quantité de solvants. Ces produits sèchent par ailleurs habituellement (mais pas toujours!) plus rapidement que les huiles traditionnelles, ce qui représente un avantage considérable pour les applications extérieures, puisque deux couches peuvent généralement être appliquées dans la même journée si le travail est bien planifié. Idéal pour déjouer les caprices de mère nature dans des régions où des averse surprises peuvent rapidement gâcher un projet.

Deux entreprises canadiennes offrent des produits qui présentent un excellent rapport qualité/prix ainsi qu'une très faible empreinte écologique dans cette catégorie : Ce sont Pareo Zero de Prato-Verde, une entreprise québécoise, ainsi que Broda Pro-Tek-Tor DR, une émulsion d’eau et d’huile issue d’une entreprise bien établie de la Colombie Britannique. Les deux produits se distinguent par une teneur très faible en COV et offrent une durabilité très intéressante.

Broda Pro-Tek-Tor DR

Les émulsions d'huile pénètrent plus profondément à l'intérieur du bois et par conséquent, masquent un peu plus le grain naturel du bois en comparaison avec les huiles naturelles : elles n'offrent pas la profondeur et le lustre de ces dernières, bien que la différence peut paraître négligeable pour plusieurs. Le pouvoir couvrant des émulsions est également moindre que les huiles traditionnelles... sauf qu'au final elles sont plus abordables. Par ailleurs, le Broda Pro-Tek-Tor DR se distingue par son offre de 32 couleurs et sa résistance accrue : De 2 à 4 ans sur les surfaces horizontales, et de 8 à 10 ans sur les surfaces verticales.

L’entretien se fera de la même façon que pour les surfaces finies avec les huiles traditionnelles avec solvants (voir ci-haut au besoin). Bref, les émulsions sont des produits très intéressants, écologique et durables, offerts dans un très vaste choix de couleurs.

À noter que les émulsions d'huile conviennent moins aux mobiliers extérieurs en teck et autres bois exotiques durs, car leur contenu important en eau va faire relever et enfler légèrement la fibre du bois et produire une surface rugueuse, exigeant un sablage et procurant un fini beaucoup moins spectaculaire qu'une finition avec une huile traditionnelle avec solvants ou de vernis marins spécialisés comme ceux offerts par Epifanes.

LifeTime

Pour une somme modique, LifeTime offre un résultat fort intéressant...qui durera toute une vie!
Crédit photo: LifeTime

Le troisième produit que nous recommandons pour l’extérieur est unique en son genre: C’est le plus économique, le plus écologique, le plus facile d’application et celui qui nécessite le moins d’entretien. Il plaira évidemment à ceux qui désirent passer le moins de temps à entretenir leur bois extérieur, mais qui cherchent tout de même un résultat intéressant du point de vue esthétique. Le traitement pour bois LifeTime, qui nous arrive également d’une entreprise de la Colombie Britannique, se vend en poudre, en sachets de 20 ou 100 grammes. On mélange avec de l’eau, on applique sur le bois (ou on trempe le bois), et le tour est joué! Le produit, à base d’extraits minéraux et végétaux d’origine naturelle, fera grisonner le bois de façon accélérée sous l’effet des rayons du soleil, et lui donnera un magnifique aspect argenté ou brun, selon l’essence de bois utilisée. LifeTime contient des agents fongicides et insecticides naturels qui protégeront le bois durant toute sa durée de vie. L’entretien? Aucun, et ce, pour toute la durée de vie du bois. (C’est d’ailleurs pour cette raison que le produit s’appelle LifeTime). Il suffira de nettoyer la surface du bois au boyau d’arrosage et à la brosse une fois par an, comme on le ferait pour toute surface extérieure.  Enfin, le traitement LifeTime ne nécessite aucun sablage préalable, et peut être appliqué immédiatement sur du du bois traité ou sur du bois humide dès la première année.

Vous avez des questions ou des commentaires par rapport aux produits et techniques mentionnés dans cet article ? N'hésitez pas à vister notre Forum ou contactez-nous! !

Blog sur la finition du bois

Le blog d'Ardec vous propose du contenu original qui traite de l'univers de la finition du bois: techniques et trucs du métier, idées de projets, outils et produits.



Inscription infolettre

Pareo Zero - Fini pour terrasses et parements en bois
de Prato-Verde
(4)
à partir de 2,95 $
Pareo - Huile pour finition extérieure
de Prato-Verde
(11)
à partir de 2,95 $
LifeTime - Traitement pour bois
de LifeTime
(10)
à partir de 18,95 $
Pro-Tek-Tor DR
de Broda
(10)
à partir de 99,95 $
Huile pour terrasses
de Osmo
(2)
à partir de 1,95 $
Acide oxalique
de Ardec
(11)
24,95 $
Décapant à teinture
de Finico
(1)
34,95 $
Nettoyeur & blanchisseur
de Finico
(1)
30,95 $
Huile pour terrasses antidérapante
de Osmo
à partir de 49,95 $
Deck.Oil - Huile pour extérieur
de Vermeister
à partir de 99,95 $
          

Politique de vente · Confidentialité · In English